Observatoire astro

feader_leader_couleur - nouveau logo sud paca

Un grand projet de développement autour de l’astronomie est en réflexion dans la vallée de l’Ubaye : l’installation de la Lunette du père Josset, un instrument de très grande valeur technique et patrimoniale, dans un observatoire astronomique dédié.

230_1La lunette du père Josset dans son ancien observatoire

Répondez au questionnaire sur le projet d’observatoire astronomique


Etude d’opportunité

De Mars 2018 à Janvier 2019, Yohan Archambaud le propriétaire de la lunette, a été employé au sein de Séolane en tant que chargé de mission pour établir un diagnostic d’opportunité pour la création d’un futur observatoire, dans le cadre d’un projet financé par le programme LEADER du Pays SUD.

Les principales conclusions de l’étude de marché sont les suivantes :

  • un cadre local favorable avec de nombreux acteurs déjà impliqués dans la valorisation du ciel étoilé (Communes Villes et Villages Etoilés, Parc National du Mercantour, Club d’astronomie ADARA…)
  • un public intéressé par l’astronomie en forte hausse en France, notamment au sein des clubs d’astronomie, et une attente présagée en Ubaye au vu du succès des animations « astro » déjà proposées
  • une forte concurrence des Observatoires existants, d’où l’importance de bien communiquer sur les éléments différenciateurs de l’Observatoire liés à la Lunette du Père Josset : ambiance unique de style Jules Verne et invitant à entrer dans un monde « magique »; qualités optiques unique pour la clientèle amateurs et scientifique
  • une clientèle cible variée : touristes, clubs d’astronomie, scientifiques
  • une opportunité liée aux évolutions nécessaire du panel d’activités locales pour maintenir et développer la clientèle touristique aussi bien en été qu’en hiver, avec l’enjeu d’associer les socio-professionnels de la vallée au projet d’Observatoire
  • la possibilité de créer un complexe scientifique unique en confiant la gestion de l’Observatoire à Séolane

 


Le projet de construction

L’Observatoire devrait voir le jour juste au dessus de Séolane, sur le site de l’ancienne soute à munitions. Ce terrain est mis à disposition du projet par la Mairie de Barcelonnette. La Mairie a obtenu en avril 2019 un financement LEADER pour réaliser une étude des sols et de la dalle de la soute à munition, ainsi qu’une étude architecturale, premiers pas vers la construction de l’Observatoire.

Le futur pôle astronomique sera composé :

  • d’un observatoire principal doté d’une coupole de 6 mètres de diamètre abritant la lunette du père Josset
  • d’une salle pédagogique avec un planétarium
  • d’un autre observatoire plus petit qui abritera un deuxième instrument historique : la 135 Couder

L’ambiance qui régnera sous les coupoles sera « Vernienne ». Dans la salle pédagogique, l’atmosphère sera celle d’un cabinet de curiosités.

La fusion du pôle d’accueil universitaire Séolane et de l’Observatoire créera un grand complexe scientifique au cœur de la vallée et un très important pôle d’attractivité touristique, pédagogique et scientifique pour le territoire. L’association ADARA, club d’astronomie de la vallée, est très impliqué dans le projet et participera intensément à l’animation et à la vie du site.

Projet global vue Sud recad

 


La Lunette du Père Josset

Présentation réalisée par Yohan Archambaud, actuel propriétaire de la Lunette

Historique d’une aventure humaine 

  • 1929

La Lunette fut réalisée en pièce unique pour le compte d’un richissime anglais : Sir Edmund Barton Cafferata. Pour se faire, les meilleurs mécaniciens et opticiens de l’époque ont été sollicités, en l’occurrence l’entreprise Française Manent pour la partie mécanique et l’entreprise Anglaise « Cooke Troughton and Simms » pour l’optique. Les travaux d’observation réalisés dans les années 30 par Cafferata ont permis à une délégation de l’observatoire de Paris, de constater la grande qualité du ciel des Basses Alpes et de valider ainsi l’implantation de l’Observatoire de Haute Provence (OHP) à Saint Michel l’observatoire.

  • 1955

20 ans après le décès de Sir Cafferata, la lunette est rachetée par un collectionneur, Monsieur Léon Guintrand, fondateur du groupe Pechiney. Ce dernier n’utilisa pas la lunette, mais entreprit de chromer toutes les pièces en laiton…  Faute de place, il finit par mandater un ami pour trouver un acquéreur sérieux.

  • 1967

Alors que la lunette était entreposée à l’OHP, R.Mévolhon (fondateur de la Sécia) finit par trouver  un acquéreur : le père Josset, aumônier au carmel d’Evreux.  Reconnu par la qualité de ses travaux photographiques, il ne mit pas longtemps à fonder la renommée mondiale de la lunette, en réalisant des clichés du soleil d’une résolution inégalée à l’époque. En guise de reconnaissance l’une de ses photographies fait en 1971 la couverture de la revue « Ciel & Espace ». Ses travaux ont été publiés dans de prestigieuses revues telles que « The Scientific American » et « Nature ».

  • 1985

Le père Josset fit la rencontre d’un jeune passionné d’astronomie, Jean Baptiste Crétaux. Il lui présenta la grande lunette qui venait de séjourner près de 20 ans à ciel ouvert et monsieur Crétaux fit preuve d’un grand intérêt pour l’instrument. Quelques semaines plus tard, le père Josset proposa à monsieur Crétaux de l’acquérir pour le franc symbolique !  C’est ainsi que Jean Baptiste Crétaux devint le 4ème propriétaire de la lunette. Il consacra alors 25 ans de sa vie à redonner vie à ce mythique instrument. Pari réussi !

  • Fin 2000

Lors d’une réunion d’information sur la renaissance de la lunette du père Josset, je fis à mon tour la connaissance de monsieur Crétaux. Tout de suite nous avons sympathisé et sommes devenu d’inséparables amis. Durant les 15 années à la suite de notre rencontre, j’ai suivi de très près le projet de vie de Jean Baptiste et dès que j’en avais l’occasion, je lui prêtais main forte.

  • Fin 2015

Jean Baptiste m’annonça qu’une maladie orpheline ne lui permettait plus de s’occuper de l’instrument et qu’il souhaitait me transmettre la lunette, afin que je puisse réaliser mon rêve : créer ma propre structure d’animation scientifique. C’est ainsi que moi-même, Yohan Archambaud, je suis devenu le 5ème propriétaire de la lunette.

  lunette                        

 

La lunette du père Josset en détails 

Il s’agit d’un réfracteur achromatique « Cooke, Troughton and Simms » de 233 mm de diamètre et de 3096 mm de longueur focale. Son rapport  F/D est de 13.6.

Taillé en 1929, son objectif de 233 mm de diamètre a été réalisé à la main en suivant un cahier des charges très pointilleux, élaboré selon les souhaits du richissime E.B Cafferata. La formule optique retenue est de type Littrow, et le grand rapport F/D (13.6) offre une gestion quasi parfaite des aberrations chromatique. Inutile de préciser que les images planétaires délivrées par un tel instrument sont époustouflantes.

Lorsqu’ en avril 1993 l’objectif est analysé par monsieur Jean Texereau, éminent ingénieur optique et astronome amateur, l’examen révéla que l’optique était d’une exceptionnelle qualité. Le barillet en laiton abritant le précieux objectif a été conseillé et redessiné par Jean Texereau qui a réglé lui-même l’objectif avec grand soin, et qui depuis n’a plus été manipulé.

Le tube d’origine et l’accastillage en laiton ont été réalisés par la société Manent. Le tube actuel est en acier inoxydable. Tout comme celui d’origine, il est constitué de 3 parties démontables. Il mesure 3.5 m de long pour un diamètre de 240 mm et pèse 180 kg. Il supporte à une extrémité le pare lumière, le contre barillet, le barillet nanti de l’objectif ; à l’opposé il supporte le porte-oculaire et les chercheurs en laiton, les contres-poids amovibles, le système de réglage fin et de blocage de la déclinaison, la commande de l’obturateur de l’objectif, celle de l’éclairage du micromètre et celle de l’ouverture de la chambre photo.

P1130307
Présentation publique de la lunette du père Josset à Séolane
P1130322

 

 

%d blogueurs aiment cette page :